Combien de fois avez-vous une chose importante à faire et la reportez-vous jusqu’à ce que vous ne puissiez plus vous en occuper ? Cette négligence est-elle justifiée ? Êtes-vous convaincu qu’il n’y a pas de solution ? Savez-vous que la procrastination fait partie des mauvaises habitudes à combattre ? Aujourd’hui, nous allons vous expliquer en quoi cela consiste, quelles en sont les répercussions et comment la combattre.

Les mauvaises habitudes : votre vie professionnelle et vie privée

Parmi les mauvaises habitudes, la procrastination est un aspect du comportement lié à la volonté d’agir. Il s’agit de la décision de retarder ou de reporter des situations ou des activités en suspens qui devraient être réalisées. Examinons le sujet plus en détail.

Au travail, imaginez que vous deviez rédiger un rapport pour vos meilleurs clients. Votre patron vous met beaucoup de pression parce qu’une affaire très importante dépend de cette relation. La chose la plus logique et la plus cohérente serait de rédiger le rapport dès que possible ; cependant, l’habitude de la procrastination vous pousse à reporter l’engagement. En fait, vous faites une infinité de petites choses inutiles et reportables, laissant le fameux rapport pour le week-end.

Prenons un autre exemple. Dans votre vie privée, votre sac à main a été volé et vos papiers d’identité, votre permis de conduire et vos cartes de crédit se trouvaient à l’intérieur. Habituellement, lorsque ces choses se produisent, vous allez directement chez les carabiniers pour faire un rapport, annuler vos cartes de crédit et vous assurer de récupérer vos papiers. Ne pas le faire serait faire preuve de négligence. C’est une façon de tergiverser.

Conséquences des mauvaises habitudes

La procrastination fait partie des habitudes mauvaises, celle-ci est un terme généralement utilisé pour désigner le sentiment d’anxiété ou de stress causé par un manque de volonté à accomplir une tâche, une tâche en suspens. C’est de la pure impuissance et de la frustration ! Apparemment, au travail, votre patron ne sera jamais satisfait de ce que vous faites. Votre vie professionnelle sera un désastre.

Dans les exemples précédents, nous faisons référence à un recul indéfini, bien que nous soyons conscients qu’il s’agit d’une question urgente et qu’elle doit être réglée immédiatement. Selon l’étude, cette habitude génère une sorte d’exaspération. Le fait de retarder une obligation ne diminue pas l’anxiété, la colère ou l’inquiétude, bien au contraire.

Le malaise ne fera qu’augmenter avec le temps et le conflit n’est pas résolu. Dans de tels cas, vous savez que vous avez quelque chose d’important en suspens et vous savez aussi que si vous ne vous en occupez pas, c’est vous qui serez le perdant. Lorsqu’une telle habitude devient continue, il est difficile de la changer et c’est pourquoi elle peut être très néfaste.

Ceux qui ont l’habitude de procrastiner vivent longtemps dans une sorte d’hibernation. Ils se retrouvent plongés dans des activités sans intérêt et laissent les plus importantes pour la fin, voire ne les terminent pas.

Les raisons de la procrastination sine die

Lorsque vous avez toujours tendance à reporter les activités ou les situations urgentes, vous le faites pour deux raisons : parce que vous les avez remplacées par d’autres activités plus agréables ou intéressantes ou parce que vous préférez simplement ne rien faire. Vous préférez perdre votre temps à ronger vos ongles, comme si vous êtes en confinement.

Si la raison est que vous voulez faire autre chose, alors vous êtes victime du « ici, maintenant et maintenant ». Actuellement, on a tendance à considérer comme urgent tout ce qui est actuel, présent, ce qui émerge de la vie quotidienne, ce qui entraîne le stress au travail. Du coup, vous reportez les projets qui présentent des récompenses ou des avantages à long terme.

Si vous préférez ne rien faire, alors vous être votre propre ennemi. Bien qu’il soit bon de se reposer de temps en temps, tomber dans la paresse, le découragement, l’apathie ou le laisser-aller va à notre encontre. Toujours reporter les choses à faire est une habitude qui est l’ennemi de la productivité et ne nous permet pas de développer et d’exploiter notre potentiel.

Comment vaincre les mauvaises habitudes ?

Quelques règles simples qui peuvent atténuer ces mauvaises habitudes par quelques questions clés, c’est-à-dire changer un peu votre mode de vie :

Lorsque vous aurez répondu à ces questions, vous aurez probablement changé d’attitude, vous vous rendez compte des mauvaises habitudes à éviter. Mais vous aurez peut-être encore besoin d’une stratégie pour surmonter cette mauvaise habitude.

La règle des 2 minutes : elle repose sur l’idée que s’il faut plus de 2 minutes pour planifier une action, vous devez arrêter d’y penser et la réaliser.

Gagner la résistance : une fois le premier pas franchi, la réticence ou la peur disparaît.

Gérer les énergies, plus que le temps : si vous êtes fatigué ou en colère, les chances de quitter l’activité ou de la commencer augmentent. En conséquence, les habitudes mauvaises augmentent.

Diviser pour gagner : diviser le travail en petits objectifs ou en étapes concrètes vous aide à voir l’objectif final se rapprocher de plus en plus.

Établir des récompenses : une fois que vous avez atteint votre objectif, il est bon de se livrer à quelques caprices, de faire quelque chose de relaxant, sans stress ou d’agréable.

D’autres mauvaises habitudes à ne pas oublier !

Quand vous aimez remettre les choses au plus tard, c’est que vous êtes tout le temps occupé ou vous êtes tout simplement fainéant. Pour avoir plus de motivation, une activité physique est importante. Comme activité physique, pensez à faire du sport, mais ce n’est pas tout. Il faut aussi changer les habitudes alimentaires, s’il le faut. Etes-vous moins motivé car vous avez pris du poids par exemple ? Revoir vos habitudes alimentaires, faire un régime est peut-être à envisager. Manger de la viande est bon pour la santé et donne aussi de l’énergie mais il ne faut pas trop exagérer. Ainsi, la consommation d’alcool est aussi à bannir.

Apparemment, vous devez changer de mode de vie pour avoir de la motivation et pour combattre les habitudes qui sont mauvaises pour vous. Les femmes par exemple, ont tendance à grossir si facilement, vous avez peut-être une routine le soir ? Manger mauvaises par exemple ? Vous êtes une femme ? Il faut penser à une nouvelle habitude et casser la routine sur vos habitudes alimentaires si c’est ce qui vous arrive. La consommation d’alcool est à oublier. Il ne faut pas non plus oublier de faire une activité physique. Tout cela est bon pour votre santé.

A part cela, avez-vous pensé au développement personnel ? Savez-vous que le développement personnel a un impact sur votre vie professionnelle et aussi votre vie privée ? Vous avez besoin plus d’énergie et de motivation pour avoir le courage de faire les choses sans remettre systématiquement au lendemain. C’est possible de vaincre les mauvaises habitudes grâce au développement personnel.

Procrastination positive

Les habitudes ne sont pas tout le temps mauvaises si elles sont en référence aux bonnes intentions qui existent derrière l’attitude négative de ceux qui ont l’habitude de remettre à plus tard. Il s’agit d’une approche instrumentale qui défend la manière dont les gens agissent pour obtenir un avantage. Par exemple, pour éviter les activités ennuyeuses, fastidieuses ou trop mécaniques afin de ne pas créer de situations violentes ou douloureuses.

En ce sens, pour les personnes très perfectionnistes, cette habitude peut aussi être une qualité. Ne voulant pas faire les choses à la hâte et de manière malhonnête, ils décident de reporter afin d’obtenir un résultat optimal. Et ils ne commencent pas à faire quelque chose tant qu’ils ne sont pas sûrs d’avoir assez de temps pour le faire.

D’autres auteurs parlent de paresse productive, la définissant comme l’attitude qui motive les gens à trouver des astuces, des stratagèmes pour faire quelque chose avec un minimum d’effort.

Se décharger de ses responsabilités ou se réfugier dans des activités inutiles peut faire de vous un procrastinateur chronique. Trouvez une solution et essayez de vous défaire de cette habitude dès maintenant. Il s’agit plutôt de résoudre immédiatement des problèmes ou des choses plus complexes. Vous verrez que vous vous sentez mieux dans votre peau !