Il y a un principe qui n’est jamais nié : les narcissiques croient qu’ils en savent plus que les experts. On le voit surtout de nos jours, avec tous ces gens qui semblent avoir un diplôme dans toutes les disciplines scientifiques : médecine, sciences infirmières, virologie, politique, économie, géopolitique. Ce sont des personnes avec lesquelles il est impossible d’ouvrir un débat car elles se positionnent toujours un cran au-dessus des autres et considèrent les hypothèses qu’elles soutiennent comme certaines, sûres et prouvées. Selon eux, il n’y a pas de doutes ni de lacunes. De nombreuses études, nous rappellent que le célèbre psychothérapeute autrichien avait déjà souligné en son temps que les narcissiques représentaient le côté le plus négatif de la société. Ces gens sont loin de promouvoir le progrès de l’humanité, ils l’entravent même par leur égocentrisme évident. Si l’on examine la situation actuelle, on se rend compte qu’il y a des gens peu informés qui continuent à diffuser des informations. Ce sont eux qui, loin de faire des propositions, ne font que critiquer et qui, avant toute preuve, n’hésitent pas à utiliser les données pour alimenter la discussion, la méfiance et même la peur. Dans des moments d’adversité comme celui que nous vivons, nous avons surtout besoin de personnes capables de trouver des compromis et de créer des espaces de discussion afin que nous puissions développer des idées pour nous aider les uns les autres.

Quand les narcissiques en savent plus que les experts : pourquoi certaines personnes se comportent-elles ainsi ?

Lorsque les narcissiques pensent qu’ils en savent plus que les experts, cela ne fait que créer la confusion et le désaccord. Si l’ego domine chaque conversation, situation ou interaction quotidienne, nous poussons les gens à l’épuisement. Nous le voyons plus que jamais dans la situation actuelle. L’internet et les réseaux sociaux regorgent de personnes habituées à remettre en question toute information, même si les différentes sources sont fiables. Il est important d’avoir un point de vue critique, cela ne fait aucun doute. Cependant, il arrive un moment où la lumière enveloppée dans le brouillard disparaît presque. Ceux qui croient tout savoir et qui nient tout sans fournir d’informations utiles et sans offrir une perspective constructive sont de peu d’utilité. Détruire et critiquer juste pour le plaisir n’aide personne en ce moment. Ces comportements alimentent l’incertitude et l’anxiété. En outre, nous ne devons pas oublier les personnes qui vivent avec un narcissique. Il est important de rappeler que cette caractéristique de la personnalité présente un large éventail de comportements. Par conséquent, il y aura ceux qui ne présentent que quelques traits et ceux qui manifestent un trouble de la personnalité narcissique évident. Dans ce dernier cas, vivre ensemble peut être très compliqué et épuisant. La situation est exacerbée par la quarantaine et la crise mondiale provoquée par le Coronavirus. Dans ce contexte, tout trouble psychologique ou de la personnalité est amplifié.

Narcissiques : quand le complexe de supériorité rejoint le complexe d’infériorité

Lorsque les narcissiques pensent en savoir plus que les experts, ce qu’ils montrent est en fait une nécessité. Nous faisons référence à la nécessité de démontrer une prétendue supériorité intellectuelle. Pour paraître plus intelligents sur un sujet scientifique, ils tentent de dominer et d’écraser les autres. Pourquoi agissent-ils de la sorte ? Le narcissique présente une combinaison de complexe de supériorité et d’infériorité. En général, ces personnes ont une faible estime de soi. La vision qu’ils ont d’eux-mêmes les amène à adopter un comportement protecteur qui les conduit à l’exagération, aux illusions de grandeur et à toujours tout critiquer. N’oublions pas, par ailleurs, un autre fait important : le complexe de supériorité est le pire des mécanismes de défense. Pourquoi ? Parce qu’il est toujours nuisible.

Le pouvoir de l’humilité intellectuelle

Les narcissiques pensent qu’ils savent mieux que les experts, et ils l’ont toujours fait et le feront toujours. Loin d’aider dans les moments difficiles, ils amplifient les difficultés en augmentant les distances entre les personnes. Même les entreprises et les sociétés le savent : les dirigeants narcissiques ne sont ni les bienvenus ni utiles. Si dans les années 80 et 90, les dirigeants individualistes et agressifs qui dirigeaient l’entreprise avec une approche verticale étaient les bienvenus, aujourd’hui la situation a changé. Dans les situations les plus complexes, le gagnant est celui qui sait travailler en équipe, celui qui apporte des idées et non celui qui critique constamment. En ce moment, plus que jamais, nous avons besoin de nous sentir unis, et si quelqu’un alimente les désaccords en les critiquant constamment, cela ne fait que créer un malaise et un malaise. Nous devons être clairs, celui qui, avec une humilité cognitive adéquate, est capable d’écouter, d’apprécier d’autres points de vue et de suggérer des propositions est toujours gagnant. Nous avons besoin de personnalités brillantes, mais humbles et douées d’une intelligence émotionnelle. Dans la société actuelle, il n’y a pas de place pour les narcissiques. Bien sûr, nous savons que nous sommes obligés de vivre avec eux. Cependant, nous pouvons éviter de leur donner du pouvoir afin de ne pas alimenter des discussions inutiles et contre-productives.

Comment repérer une personne narcissique ?

Le trouble de la personnalité narcissique se remarque par un fort besoin d’attention et d’admiration, ainsi qu’un manque d’empathie. Si l’amour propre et un peu d’ambition sont nécessaires pour avancer dans la vie, ne pas assumer ses responsabilités et faire passer ses besoins toujours avant ceux des autres provoque souvent une souffrance dans l’entourage. En reconnaissant les signes révélateurs de cette pathologie mentale, vous pourrez prendre les mesures nécessaires pour vous protéger et, si possible, venir en aide au partenaire, collègue, proche ou ami concerné.

– L’admiration

Les narcissistes dominent la conversation. Ils aiment parler d’eux-mêmes, de leurs exploits, et arrangent parfois la vérité en exagérant leurs exploits. Ils donnent des conseils même quand personne ne leur en demande et ils se sentent supérieurs aux autres. Rien ne les frustre plus que l’attente, et ils estiment que leurs besoins doivent être considérés comme une priorité par leur entourage, voire par toute la société.

– L’ambition

Vouloir avancer dans sa carrière ou sa vie privée est tout à fait naturel, mais les narcissistes sont beaucoup plus ambitieux que le reste de la population. Ils ont tendance à croire qu’ils font partie d’une élite qui ne mérite que le meilleur et qu’un avenir radieux les attend. Pour eux, les personnes sont soit des gagnants, soit des perdants, et il va de soi qu’ils ne s’entourent que des premiers.  

– La manipulation

Malgré leurs caractéristiques décrites plus haut, les narcissiques sont parfois difficiles à identifier car ils savent charmer leur entourage. Ils arrivent à faire sentir les autres importants. Mais à la moindre critique à leur encontre, tout est détruit. Ils ne supportent pas de recevoir un jugements et ont tendance à profiter de leurs talents de manipulateurs pour obtenir ce dont ils ont envie ou besoin. En cause, un manque d’empathie profond.

– La rancune

Malgré une confiance en soi très apparente, les narcissiques ne sont pas indifférents au regard des autres. C’est pourquoi, dès les premiers signes de désapprobation, ils se sentent attaqués personnellement. Cette blessure va provoquer beaucoup de colère, de la rancune et, dans certains cas, une envie de vengeance. Cette situation problématique est agrémentée par le fait que les narcissiques refusent d’être tenus pour responsables de leurs erreurs ou de leur mauvais comportements et tendent à accuser les autres à leur place.

Causes hypothétiques

L’étiologie de ce trouble est encore assez peu connue. Toutefois, certaines causes sont admises comme pouvant être à l’origine du trouble :

  • caractère hypersensible à la naissance ;
  • être utilisé par ses parents comme moyen de réguler leur propre estime de soi ;
  • maltraitance émotionnelle sévère durant l’enfance ;
  • n’avoir pas été flatté pour leurs qualités personnelles par leur entourage ;
  • mauvaise estime de soi durant l’enfance ;
  • absence de soutien réel de la part de l’entourage et rancœur à leur égard ;
  • avoir appris des comportements manipulateurs de ses parents.

Certaines caractéristiques narcissiques sont communes et normales dans les phases de développement. Lorsque ces caractéristiques s’accompagnent d’un échec de l’entourage et des relations interpersonnelles, et s’étendent à l’âge adulte, ils peuvent s’intensifier jusqu’à devenir trouble de la personnalité narcissique. Certains psychothérapeutes pensent que l’étiologie du trouble est, en termes freudiens, le résultat d’une fixation à la jeune enfance. Lorsqu’un adolescent ne reçoit pas suffisamment de reconnaissance pour ses talents entre dix et seize ans, il pourrait souffrir d’un trouble de la maturité et rester dans la phase narcissique de développement.

Données cliniques

Le trouble de la personnalité narcissique peut résulter d’un sentiment d’inadaptation et de défectuosité personnelle. Ce sentiment peut aller jusqu’au point de croire que les autres ne pourront l’accepter. Cette croyance est totalement inconsciente, et les personnes souffrant d’un trouble de la personnalité narcissique nieraient un tel sentiment si elles étaient questionnées en ce sens. Afin de se protéger contre le rejet extraordinairement douloureux et l’isolement qui s’ensuivraient si les autres se rendaient compte de leur nature défectueuse, ces personnes développent de puissantes protections afin de contrôler ce que les autres perçoivent et leur comportement à leur égard. Ces symptômes, qui ont tendance à isoler les sujets, sont particulièrement douloureux pour la personne ainsi que pour son entourage direct. Les personnes narcissiques ont souvent un besoin de contrôle important, une tendance à la critique et à l’égocentrisme. Ils acceptent difficilement les avis différents, n’ont pas conscience des besoins des autres, ni des effets de leur propre comportement sur leur entourage. Ils se montrent intransigeants et attendent des autres qu’ils les voient tels qu’ils désirent être vus. Ils peuvent aussi être très exigeants face à leurs enfants, les voyant comme des extensions d’eux-mêmes, et voulant par là-même que leur enfant les représente dans le monde comme ils se fantasment. Ces caractéristiques mènent les parents souffrant de troubles de la personnalité narcissique à être très intrusifs dans certains domaines et très négligents dans d’autres domaines. Différents types de punitions peuvent être utilisés afin que les enfants agissent comme leurs parents en ont besoin ; comme la maltraitance physique, des crises de colère, le blâme, la culpabilisation, l’abandon émotionnel. Les personnes souffrant du trouble de la personnalité narcissique se sentent communément rejetées, humiliées, et menacées. Pour s’en protéger ces personnes utilisent souvent le dédain, la résistance à toute forme de critique, réelle ou imaginaire. Afin d’éviter de telles situations, certaines personnes narcissiques abandonnent toute vie sociale et peuvent feindre la modestie ou l’humilité. Dans le cas du sentiment d’absence d’admiration, d’adulation et d’affirmation, le sujet peut aussi manifester des désirs d’être craint et d’être célèbre. Même si les individus souffrant du trouble de la personnalité narcissique sont souvent ambitieux et réussissent, leur inaptitude à supporter les déboires, les désaccords et les critiques, ainsi que leur manque d’empathie, rendent les collaborations professionnelles de long terme avec ces individus difficiles. De nombreuses théories font état de liens entre le trouble de la personnalité narcissique et le sentiment de honte.

Traitement et pronostic

La plupart des psychiatres et des psychologues considèrent le trouble de la personnalité narcissique comme un état relativement stable lorsque c’est le principal symptôme. De façon générale, le narcissisme est une des composantes les plus profondes de la personnalité, plus qu’un désordre chimique, et le traitement médicamenteux est souvent sans effet. Une forme de thérapie qui intègre différentes approches thérapeutiques : psychodynamique, cognitive, comportementale, offre aussi une voie possible pour le traitement du trouble de la personnalité narcissique. Il est assez rare que des patients se présentent pour chercher une thérapie à leur trouble narcissique. Les peurs subconscientes d’exposition et d’inadéquation causent souvent un dédain défensif du processus thérapeutique.