Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi vos projets et vos souhaits finissent souvent par ne pas aboutir ? Le processus finit par se dérouler automatiquement. Vous ne le remarquez même pas, mais il se peut que vous appliquiez des pensées ou comportement et des attitudes destructrices à plusieurs reprises dans votre vie. Mais qu’est-ce que l’autosabotage ? Où est sa place ?


Qu’est-ce que l’autosabotage ?

L’autosabotage, c’est lorsque que chacun trouve des excuses ou des obstacles de manière consciente ou inconsciente qui finissent par paralyser nos forces pour atteindre les buts et les objectifs. Ce comportement semble confortable sur le plan intérieur, car il accepte vos incapacités et vos insécurités. Ce sont des mécanismes fréquents de la vie de tous les jours. Cependant, cela finit par générer une image déformée de lui-même, de manière désobligeante et critique. Cette dépendance se développe et s’installe rapidement, sapant toutes ses actions, ses forces, ses possibilités de changement de comportement de croissance.
Comment fonctionne le processus d’autosabotage ? Le cycle d’autosabotage fonctionne grâce aux processus répétitifs et automatiques que nous pratiquons et acquérons tout au long de notre vie. Nul besoin de se rappeler de faire, comme conduire ou faire du vélo ? Il s’agit de processus involontaires. Dans la vie, chacun fait face à un échec. Le meilleur moyen de se relever est de construire un projet de réussite. C’est-à-dire de faire en sorte d’être toujours serein dans le projet entretenu. La femme est la plus susceptible de commettre son autosabotage, d’après certains articles. De la même manière, les pensées de sabotage agissent dans notre esprit de manière récurrente, sapant nos forces émotionnelles. Vous ne le sentez même pas, mais ils sont là pour vous décourager. Savez-vous quand vous pensez qu’il n’est pas destiné à être le vôtre ou que vous n’êtes pas assez bon ? Ce sont des exemples d’autosabotage.

Les causes de l’autosabotage

Plusieurs facteurs peuvent créer le cycle du sabotage sur le comportement. Ce processus est associé à une faible estime de soi et à des croyances limitantes, acquises par la coexistence de personnes avec lesquelles nous sommes souvent en contact, comme des collègues de travail, des amis, des membres de la famille, entre autres. C’est le cas de certaines relations amoureuses et familiales. Ainsi, à l’écoute des interférences extérieures et sans une intelligence émotionnelle développée, les pensées négatives finissent par se construire et s’enraciner dans l’esprit, créant un cycle d’auto-dépréciation.

Exemples de comportements d’autosabotage. L’habitude de laisser les choses pour plus tard est fortement associée au cycle de l’autosabotage. Cela se produit parce que la personne ne se sent jamais capable d’agir et finit par reporter l’exécution d’une tâche. La procrastination a sa place dans ce cas précis. Contraintes. Poussé par un déséquilibre émotionnel, vous pouvez développer des compulsions positives qui ne vous font pas de bien, qui seront résolues au fur et à mesure que vous travaillerez sur votre santé physique et mentale.

Comment surmonter l’autosabotage ?

En effet c’est à chacun de prendre le contrôle de ses actions et de ses pensées dans sa vie pour se libérer de l’autosabotage. Pour cela, nous avons séparé quelques conseils sur la façon de réaliser ce processus. Ces mécanismes sont les suivantes :

Commencer à changer d’avis. Il faut réfléchir à certaines actions et comportements eu jusqu’à présent, et il faut pardonner les situations de vie qui n’ont pas fonctionné. Commencer à construire une nouvelle réflexion en remplaçant les pensées négatives vis-à-vis de soi par des pensées positives. Avoir de meilleurs projets de réussite. Jeter tout ce qui opprime et tout ce qui empêche d’aller de l’avant. Commencer à entraîner son esprit à assimiler de nouveaux schémas mentaux. De ce fait, la réponse tant recherchée sera facilement trouvée. Sortir de la zone de confort. Vous avez l’intention de changer de profession, mais vous finissez toujours par tergiverser ? Il est important de combattre ses peurs d’échouer et il faut aussi poursuivre ses objectifs. Arrêter de penser aux conditions, oublier le classique « et si… » et commencer à prendre le contrôle de sa vie. Etre attentif à la réponse donnée par le subconscient. S’inscrire à ce cours que vous avez toujours voulu suivre, rechercher la relation positive saine tant désirée. Partir à la recherche de ses rêves. Tout le monde mérite le meilleur et il faut toujours le rechercher.

Développer l’intelligence émotionnelle positive

Cette méthode positive sur la réussite est extrêmement importante pour maintenir les émotions en parfait équilibre. Apprendre le SBCoaching, comment contrôler ses actions et ses sentiments afin de se débarrasser des schémas destructeurs et saboteurs de ses croyances. Formation personnelle. Il est nécessaire d’avoir un coach peut aider à trouver la réponse que vous recherchez. Trouver des amis qui aideront dans le processus aidera la personne à éviter l’échec. Il est important de se faire une place au sein de la société. Chercher à être positif pour éviter l’échec et trouver quelqu’un de fiable qui aidera à prendre de nouvelles habitudes. Oublier les messages, les amitiés destructrices de la réussite qui encourage à tergiverser et à ne pas pratiquer le changement. Rester entouré d’amis qui contribuent à son processus d’auto-développement.